• Quatre femmes.

    Laurence, la cinquantaine, femme du monde, famille idéale.
    Tout bascule le jour où une arme à la main, elle décide de tuer son mari, elle change d’avis à la dernière minute.
    Sa fille, Alexandrine, l’attend à la sortie de la prison Fleury-Mérogis.
    Après 18 mois de préventive, mère et fille se retrouvent.

     

    Malwen,  une assistante sociale de 35 ans est en prison pour avoir tué le copain de sa sœur.
    20 ans de prison et une particularité :
    Elle vit avec Charlotte, sa fille de 15 mois.
    Elles sont enfermées 12 heures par jour de 19 h à 7 h du matin, leurs locaux sont aménagés en nurserie, les murs sont roses, une cuisine et un jardin.
    Le jour du reportage, il faisait beau.
    Elle est toujours avec le papa, un couple soudé.
    Une fois par mois, ils ont droit d’avoir 48 heures d’une vie de famille au sein de la prison.
    Elle nous apprend qu’elle attend un second enfant. Cette fois-ci, elle voudrait un petit garçon.

     

    Céline, 31 ans.
    Elle a connu la prison dès son plus jeune âge, sa mère y a passer la majeure de sa vie.
    C’est la maman de Tony, 11 ans. Personne ne veut lui expliquer les raisons de l’incarcération de sa mère : « Elle a fait une bêtise et maintenant, elle paie sa dette »
    Elle se confit : « je ne l’ai pas vu grandir, pas éduqué, je ne connais pas ses goûts, je ne connais pas ses couleurs… »
    Un petit homme lucide qui a un moment prend la caméra et filme sa mère et son éducateur. Il leur pose des questions.

     

    Linda, une aide-soignante de 31 ans qui a effectué une peine de 10 mois pour vole à l’étalage.
    C’est son troisième séjour en prison.
    Sa cleptomanie est avérée par les médecins mais n’a aucun suivi.
    C’est une maman de trois enfants, elle leur a promis de ne plus repartir là-bas.
    Son grand ne la croit pas.

     

    Après avoir vu ce reportage, profusion de pensées  dans ma tête :

    Comme elles, je suis quelconque.

    Une vie simple, une maman comme toutes les mamans qui va attendre ses petits monstres à la sortie de l’école, qui parle avec certaines mamans et qui en esquive d’autres.
    Ces femmes que j’ai vu dans le reportage, sont justement celles avec qui je parle et les autres, celles que j’imagine finir en prison.
    Il y a un décalage entre ma vision des « méchantes » et des « gentilles ».

    Ce reportage m’a totalement troublé.

    Au début  j’ai pleuré (un peu), pesté et juré et puis plus rien : Elles étaient ma boulangère de quartier, ma voisine de palier à qui je demandais du sucre, ma copine de sortie d’écoles : « tu as le temps de prendre un café à la maison ? »

    Elles étaient Moi, une maman ordinaire de deux enfants, bientôt trois qui achète son pain à la boulangerie du coin et a qui déjà donné du sucre à sa voisine.

     

    Je vous invite à regarder ce reportage de M6 :
    Disponible sur M6 REPLAY - EMISSION

     L’absente – Maman est en prison
    Produit par Melissa Theuriau
    Un film d’Hélène Lam Trong

    http://www.6play.fr/m6/#/m6/maman-est-en-prison-l-absente/11351556-documentaire

     

     

     

    « Peut-on mentir aux enfants ?Interview de Mam Lucile sur l'épuisement matrenel par le cerveau de Brioche. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :