• Moi, plus tard je serai...

    - Par moment, ce n’est vraiment pas facile de se motiver. Il y a certaines choses que je n’aime pas du tout faire dans la création d’entreprise.

    - Comme quoi ?

    - Envoyer du courrier et surtout à temps, classer des factures…

    - Tu me fais rire, ton métier à la base, ce n’est pas comptable ?

    - Si mais ce n’est pas ce qui m’enchante tous les matins.

    - Bon et à part la partie administrative, qu’est-ce que t’aimes pas non plus. Vu que je suis là, vas-y balance.

    - Je crois que remplir des dossiers, c’est le pire.

    - Ne m’en parle pas.

    - Tu me rassures. Perso, je ne sais pas quoi dire, comment le dire… En gros quel chemin prendre pour que ça marche. En ce moment, il y a le concours des Talents. Cela fait deux mois que je suis dessus et demain, c’est la date limite et je n’en suis qu’à la troisième partie et il y en a huit.

    - C’est de l’abus total, deux mois que tu bloques !!! Franchement, je veux bien que tu sois perdue face à ce genre d’inscription mais là tu fais n’importe quoi !

    - Aller, c’est reparti. Tu crois que c’est facile d’avoir un cerveau comme toi dans ma tête, je passe souvent pour une déglinguée du ciboulot. Et en plus, on m’attend toujours à l’arrivée parce que je suis souvent la dernière.

    -Attends, ce n’est pas ma faute si au lieu de prendre le chemin le plus court comme le font la plupart des gens tu préfères aller flâner je ne sais où pour après te plaindre que t'arrives toujours en retard.

    - Hey ! Tu te calmes, « c’est pas ma faute à moi, si j’entends tout autour de moi, helli, hello, t’es A (L.O.L.I.T.A) »

    - Ouh Ouh, tu divagues là.

    - Oups… Et toi, tu veux faire quoi de ta vie ? 

    - Tu veux dire quoi par là ?

    - Ben, je ne sais pas tu es dans ma tête. Peu de gens te connaissent vraiment, tu ne peux rien faire sans moi…

    - Je rectifie, c’est toi qui ne peux rien faire sans moi. Et puis, c’est un peu le lot de tous les cerveaux. Je ne suis pas le seul et effectivement, nous avons tous notre petite mission.

     - Ah oui, et c’est quoi ta mission ?

    - Et ben, que tu réussisses dans ta vie ma petite Brioche. Je suis là pour t’aider te consoler et surtout pour que tu avances.

    - Oh, t’es chou. Je savais que tu me kiffais mais pas à ce point.

    - Non, non, ce n’est pas ça. Je veux juste que tu ailles au bout de ton projet, comme ça t’arrêteras de me casser les synapses. Déjà que tu n’es pas croyante, je peux t’assurer que de temps en temps j’ai bien besoin de l‘aide de Dieu parce que franchement depuis deux ans tu ne me lâches pas d’une semelle.

    - Ah, bon ben je vais me mettre au boulot alors et finir cette inscription pour le concours.

    - Je crois qu’en même temps tu n’as pas le choix.

     

    Hi hi, j’adore la secouer un peu sinon elle resterait  à regarder le temps qu’il fait dehors et à se plaindre de n’avoir rien fait.

    En même temps c’est facile, elle prend tout au premier degré.

    Je vous tiendrai au courant pour son concours et pour le reste aussi.

    A mercredi prochain.

     

    Moi, plus tard je serai...

     

     

    « HectorTu connais l'histoire de Victoire ? »

  • Commentaires

    1
    Mardi 6 Mai 2014 à 10:29

    Salut !

    Nous aimons ton blog et ton momprenariat ;). Nous t'avons cité pour un liebster award. Toutes les infos sont dans l'article : http://www.ribamb-elles.fr/liebster-awards/

    Bonne journée,

    Les Ribamb'elles

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :