• Les devoirs... La torture des parents peu patients.

    La vie est belle et simple jusqu'aux cinq-six ans de ton enfant. Allez, quelques nuages, je te l'accorde. Leur apprendre la propreté, le passage du petit lit au grand lit. Les crises qu'il te fait pour avoir des bonbons et cela dans un hyper U où les gens te regardent soit amusés, soit agacés. Et puis aussi ces moments où il ne t'écoute pas et qu'il faut répéter plusieurs fois la même chose comme la Castafiore qui s'échauffe la voix avec des " Mi Mi Mi Mi.... Miiiiiiii...iiihhh !!! " 

    Bon allez, je place le décor... Les devoirs et ton gosse.

    - Il faut lui demander tous les jours ce qu'il a à faire et il faut bien lui dire de les faire parce que sinon, il ne les fait pas. 

    - Il faut aussi regarder ce qu'il y a d'écrit sur son cahier de textes que tu ne comprends plus ou pas parce que cela fait vingt ans que t'utilises des agendas. 

    - Tu peux être sûre qu'il va t'embrouiller sur une leçon à apprendre parce que tu comprends la maitresse ne lui a pas rendu ou qu'il ne sait plus où elle est. Et oui, envolée par magie. 

    - Le dimanche soir à 21 heures, non seulement il va te montrer ses mauvaises notes à signer pour le lendemain mais en plus il va te dire qu'il a oublié d'apprendre sa leçon de géographie.   le truc qui te rend dingue. Parce que quand t'es parent et ben le seul moment de répit que tu as de tout le week-end, c'est justement le dimanche soir à partir de 21 heures.

    - Il est capable de te dire droit dans les yeux que des ovnis sont venus pendant qu'il faisait son exo de maths et que c'est pour cela qu'il n'a pas pu le finir. Et ben oui, ils avaient super faim et il leur a préparé des casse-croutes au Nutella.

    - Il va aussi te dire qu'il a mal au ventre, à la tête, aux yeux... Toi tu vas t'inquiéter, prendre sa température, lui dire d'aller se reposer. Normal, sauf que dix minutes après tu vas le voir gambader dans la maison genre : " Relax...Max " en mangeant des bonbons.

    - Il y a aussi les devoirs pas écrits sur le cahier de textes subtilement oubliés que tu découvres lors de son 4/20 à signer et bien entendu, cela le dimanche soir à 21 heures.

    - Ce que j'adore aussi, c'est quand il te dit qu'il a appris sa leçon, que tu lui fais réciter et qu'au final tu lui souffles toutes les réponses.... Tu demandes mais qu'est-ce qu'il a fait tout ce temps, il avait pourtant bien la tête dans son cahier... 

    - Et à la fin de tout cela, tu sors de tes gonds. Tout y passe, la faim dans le monde, le chômage, son avenir dont il se fout éperdument puisque pour lui son avenir, c'est manger, jouer et dormir... Tu lui expliques l'importance des bonnes notes à l'école et là, le môme se met à chialer. Vous me trouvez dure n'est-ce pas ?

    J'arrête là, je ne veux pas vous dégoûter. Ah non, non,  j'allais oublier, il y a aussi ce moment précieux où tu te barres prétextant une envie pressante pour regarder en cachette l'écriture exacte d'un mot sur ton smartphone. 

     

    Je vous invite à partager ce texte sans modération 

    « Mais pourquoi j'ai fait trois gosses ...Tu seras une Femme, ma fille »

  • Commentaires

    3
    cecilia
    Dimanche 10 Janvier 2016 à 20:53

    Mere de trois grands enfants, je peux dire que tout cela n'a aucune importance. Si tu les eduques bien ils reussiront, qu'ils soient bons eleves a l'ecole ou non.

    2
    Kenza
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 19:12

    J'adore votre blog! Merci. 

      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 23:11

        Merci Kenza... très jolie  prénom au passage, j'adore <3

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :