• Kit de survie pour les gens qui n'ont pas d'enfant...

    Ou comment avoir une relation sereine avec vos potes parents.

    Et oui, je suis passée par là aussi... Moi aussi avant je n'avais pas de marmots et chaque fois que j'en voyais soit je ne savais pas comment faire avec eux ou comment faire avec les parents. J'avoue que certaines choses me dégoûtaient, d'autres m'agaçaient et certaines me confortaient dans l'idée fausse que je n'étais plus en phase avec certaines copines. 

    Alors voici quelques essentiels pour vous.

    - Avoir des boules Quiès. Il faut savoir que les parents ont une haute tolérance aux pleurs, cris et hurlements d'enfants. Donc avant qu'ils réagissent pour calmer leurs mômes vous avez le temps de faire trois crises d'hystérie, vous embrouiller avec eux et ne plus jamais les revoir.

    - Ne pas dire : " chut " à un bébé de trois mois. Déjà, cela ne sert à rien. Un enfant de cet âge, ne sait pas ce que cela veut dire et en plus vous risquez d'agacer les parents. Oui, oui, ces parents mêmes avec qui vous avez fait les 400 coups seraient capables de vous faire la tête si vous le dites trop souvent.

    - Ayez un dictionnaire de langage pipi-caca, vous n'êtes pas à l'abri d'une maman qui va vous expliquer pendant des heures que son adorable a commencé l'apprentissage de la propreté et le tout en détail... 

    - Apprenez la patience. Au même titre que le bruit, les parents sont capables de supporter que leurs enfants courent dans tous les sens pendant trente minutes d'affilée dans une pièce de vingt mètres carrés remplie de meubles. Surtout si c'est chez vous...

    - Votre vision doit être sélective parce qu'il n'est pas rare de voir un gosse avec de la morve au chocolat sur la figure et que le salon de vos amis soit jonché de jouets et miettes en tous genres. 

    - S'endurcir aux douces et agaçantes mélodies des comptines et bruits de fond tels que t'choupi ou Peppa Pig. 

    - Si vous avez une amie allaitante, habituez-vous dès le début à la voir dégainer un sein pour nourrir son enfant. Elle peut même le faire pendant que vous racontez vos splendides vacances à Ouarzazate. Ce n'est pas sale. 

    - Ne jugez pas trop le comportement des parents. Oui, je sais, c'est dur mais je peux vous dire que pour eux, ça l'est encore plus. 

    - Ne jamais sous-estimer le mal-être d'un parent face à la fatigue ou le stress. S'ils en parlent avec vous, c'est qu'il en a besoin et que cela peut lui permettre de relativiser ce qu'il vit au quotidien.

    - Quand vous êtes chez des amis et que leurs enfants sont bloqués devant la télé ou un jeu vidéo... Rassurez-vous, ils s'en occupent en temps normal. Sauf là, c'est de vous dont ils s'occupent. Ils ne peuvent pas gérer les deux surtout si cela fait longtemps que vous ne vous êtes pas vu et que vous avez plein de choses à vous raconter.

    - Si vous appelez une amie-maman au téléphone, assurez-vous que les enfants soient au lit ou à l'école sinon vous risquez d'être en double communication entre la maman, les enfants et vous.

    - Et pour finir dîtes-vous que  vos amis " casses-bonbons avec leurs gosses ", seront vos meilleurs alliés et confidents quand vous en aurez.

    Promis, un jour je ferai le même texte version : " ce qu'il ne faut pas dire aux personnes qui n'ont pas d'enfants "... D'ailleurs, si vous avez quelques suggestions, je veux bien. 

     

     Je vous invite à partager ce texte sans modération 

    « Tu seras une Femme, ma filleLes pires phrases qu'entendent les femmes au foyer... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :