• Et c’est reparti !

    Alors, pour tout vous dire,  la première des choses que je fais quand je me sens perdu, c’est de revenir à la base.

    Qu’est-ce que j’aime faire en général : me dépasser
    Ok mais a part l’athlétisme, je vois rien.
    Quoi d’autre : j’aime aller au bout des choses.
    Hum super mais encore ?

    Bon je crois que je vais rester encore un peu en restauration histoire de peaufiner toute cette réflexion, mais j’arrête la salle, trop marre, je vais faire un petit tour en cuisine.

    Presque trois ans de cuisine plus tard (ça fait long mais j’ai eu un bébé entre temps, fallait bien le nourrir mon doudou),

    Je me suis dit : «  ma cocotte, qu’est-ce tu fous, hein ? Répond ! Tu vas faire des gâteaux toute ta vie ? Aller, bouge, demande un licenciement  à l’amiable et fais un bilan de compétence, sans ça on va te retrouver morte au fond d’une marmite ».

     « Puffff…. J’en ai marre de toi la Voix, tu me gaves ! Tu ne veux pas me laisser tranquille ! »
    -Tais-toi et fais ce que je te dis sinon je t’empêche de dormir la nuit !
    Oula ! Je préfère l’écouter, elle m’a déjà fait le coup des nuits blanches.

    Trois semaines plus tard me revoilà sur le marché du travail.
    Et qu’est-ce qu’on fait quand on est au chômage et ben on va au Pole Emploi :

    - Bonjour, je voudrai faire un bilan de compétences.
    - Non, allez chercher du travail.
    - Bonjour, je voudrai faire un bilan de compétences.
    - Non, vous avez déjà un métier
    - Bonjour, je voudrai faire un bilan de compétences.
    - Non ! Non et Non !

     Ah ouais, ok.

    -Bonjour, je voudrai faire un bilan de compétence.
    J’ai  tellement insisté qu’au bout de trois mois, j’ai enfin eu un bilan de compétences.
    Trop bien, ça te remet les idées en place, tu te connais mieux en tant que personne active.
    Il en est  sorti que je ferai une très bonne comptable.
    Pourquoi pas, si ça peux me sortir des fourneaux.

    L’AFPA proposait une formation de 10 mois pour devenir Comptable Assistante mais avant je devais passer un test de français, math, logique et  informatique niveau troisième.
    Fastoche, les doigts dans le nez…
    Résultat du test : 65/200
    La honte ! J’étais dégouté ! Nulle, nulle et archi nulle.
    Pour pouvoir accéder à cette formation je devais donc faire  une remise à niveau de trois mois.

    Aujourd’hui, je souris en y repensant mais ma  fierté en avait pris un coup, j’étais  totalement dégoutée et honteuse, je mentais aux gens.

    Examen de la pré pro réussi, direction ma formation en compta.10 mois plus tard, j’étais comptable assistante.Qu’est-ce que j’étais fière de moi, sur mon CV je pouvais écrire que j’étais comptable.

    Fini la plonge
    Fini les horaire pénibles
    Fini le dos en compote à porter des charges trop lourdes.

    La fierté : moi, maintenant mon outil de travail est un PC et plus la marmite dans laquelle je devais finir.

    Le bonheur.

    « Alors comme ça t'aimais pas l'ecole ?La logique du pire. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :